un oiseau qui fait des travaux

Le projet et son avancement

Le but du projet

Les différentes étapes

Le commencement

Une ressourcerie est une structure complexe. Nous sommes actuellement dans la phase initiale du projet, dont la première étape a été de créer notre association Ressource’Brie. Le prochain défi sera de trouver un local, qui devra permettre de stocker et de vendre les objets dans un premier temps, puis de les réparer dans un second temps. Pour qu’un projet de ressourcerie soit viable, le local doit faire l’objet d’une mise à disposition subventionnée ou idéalement gratuite.

Vous l’aurez compris, il s’agit d’un projet de longue haleine. Outre la recherche d’un local et les premières actions de sensibilisation qui seront menées, les mois à venir vont être consacrés à la communication autour de ce projet. Pour cela, des évènements ponctuels seront organisés. Ils intègreront des ateliers collaboratifs et ludiques sur le thème de l’environnement, avec un seul objectif : favoriser l’échange.

Monter une structure de type ressourcerie implique également de constituer des dossiers de recherche de subventions. Si vous avez des connaissances de subventions en lien avec ce type de projet, n’hésitez pas à nous l’indiquer par mail, ou via notre formulaire. Merci d’avance pour votre contribution !

Une fois le local obtenu

Ainsi, de manière évidente, l’acquisition d’un local sera une étape clé de ce projet. Nous avons beaucoup échangé avec d’autres ressourceries : bien souvent, les locaux nécessitent une forte réhabilitation avant de pouvoir être accessibles au public, avec une mise en conformité par rapport aux normes en vigueur. Quand nous aurons trouvé un local, nous aurons donc besoin d’un maximum de bénévoles pour la réalisation de ces travaux !

L'évolution future

Une fois le local trouvé, les bénévoles seront la clé de voûte de ce projet pour recevoir, trier, réparer et revendre les objets. Dès que l’activité sera lancée, nous espérons pouvoir recruter rapidement un ou plusieurs salariés afin de permettre une ouverture régulière de la structure. Bien évidemment, les bénévoles conserveront une place primordiale dans cette organisation.

L’ultime objectif sera de mettre en place une véritable structure pour réparer les objets, devenant ainsi un vrai centre de traitement alternatif des déchets. Les objets seront ainsi ré-employés dans leur fonction initiale ou up-cyclés pour leur donner une nouvelle fonction. Avec toujours le même objectif : réduire la part des déchets recyclés, enfouis ou incinérés.